Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 06:29

Quel silence assourdissant des médias et des défenseurs de la liberté, si empressés d'ordinaire à défendre tous les opprimés de la planète.

Je ne peux que saluer le dernier numéro de Valeurs actuelles qui donne la parole à des voix différentes qui s'indignent.

Extraits :

"...Notre bonne conscience, si prompte à s’enflammer, me paraît vraiment timide sur ce drame, qui est pourtant riche de leçons. Chacun, en Occident, peut pratiquer librement son culte. Nos gouvernements s’y emploient. Je regrette que cette liberté ne soit pas reconnue aux chrétiens dans plusieurs pays d’Orient. Il y a un déséquilibre flagrant entre ce que l’on attend de l’Occident démocratique et ce que l’on tolère de régimes orientaux qui ne le sont pas…Faut-il voir dans cette prudence, voire dans cette indifférence, l’oubli des racines chrétiennes de l’Europe, au mo­ment où nous nous apprêtons pourtant à fêter Noël ?"  Max Gallo

"...Tout d’abord, la persécution des chrétiens ne se limite pas au Moyen-Orient : au Viêt­nam, par exemple, elle est manifeste, et on n’en parle pour ainsi dire ja­mais....La réticence à reconnaître l’héritage chrétien de l’Europe se combine là malheureusement avec une certaine prudence diplomatique. Il y a des impératifs de raison d’État qui jouent dans cette timidité. Mais c’est à nous de les dénoncer, c’est à nous de crier plus fort. Je pense par exemple au silence un peu gêné qui accompagne le durcissement antichrétien en Algérie, alors que ces persécutions, si elles avaient touché n’importe quelle autre confession, au­raient suscité un tollé. Mais, pour les chrétiens, on a fait profil bas..."

Jean Claude Guillebaud

"...Et pourtant, nous en sommes là : les chrétiens forment aujourd’hui, qu’on le veuille ou non, à l’échelle de la planète, la communauté la plus persécutée ; et les fidèles d’Orient, qui ont tant fait pour la richesse spirituelle de l’humanité, revivent le martyre d’il y a deux mille ans. Je veux les défendre avec force, fût-ce contre l’esprit du temps....Alors, je sais bien qu’une partie du monde musulman a fait le choix de se refermer sur lui-même. Il a fait le choix de l’affrontement avec les démocraties, avec Israël et avec les chrétiens. Eh bien, nous ne pouvons pas nous taire sous prétexte qu’il ne faudrait pas attiser le “choc des civilisations”. Car qui parle de “choc” ? Et qui le veut ? Certainement pas Israël. Ni les Églises chrétiennes. Ni l’Occident. Mais ceux qui commettent des attentats en Irak, qui assassinent un prêtre en Turquie, qui persécutent les chrétiens au Soudan et qui – car tout est lié – entretiennent la fièvre antisémite mondiale....

Bernard-Henry Levy

"...Rappelons d’abord à ceux qui voudraient ignorer l’Histoire que les chrétiens ne sont pas en Orient des “intrus”, mais qu’ils sont fondés à vou­loir demeurer sur ces terres puisqu’ils en sont parmi les plus anciens habitants....Un Orient vidé de ses chrétiens, victimes d’une “épuration religieuse”, comme il y a eu par le passé des “épu­rations ethniques”, serait historiquement très étrange et culturellement très inquiétant...."

Jacques Julliard

"....Le 14 novembre à Paris, plusieurs milliers de chrétiens arabes et européens, irakiens et français, manifestaient leur soutien aux victimes du carnage de la cathédrale de Bagdad. Las ! Cette mobilisation n’a suscité aucun intérêt dans nos médias et chez nos politiques face à l’improbable re­maniement gouvernemental.

Ulcérés par la mollesse des réactions officielles, nous avons publié avec Tho­mas Gueydier une lettre ouverte à Michèle Alliot-Marie, ministre des Affaires étrangères, pour lui demander de dénoncer publiquement, au nom de la laïcité qui ne saurait nier le fait religieux, la persécution religieuse des chrétiens d’Irak. Grâce aux signatures de sommités comme Claude Bébéar, Rémy Brague, Luc Ferry et même le président de la Licra, Alain Jakubo­wicz, – et bientôt les vôtres ! – notre texte a été publié dans le Figaro et, quelques jours plus tard, MAM, recevant le patriarche d’Antioche, s’exprimait de façon beaucoup plus explicite sur la persécution religieuse. Qu’elle soit ici remerciée...."

Frigide Barjot

"...Enfin, cinquième et dernier acteur, la masse des Européens “sans religion” qui pourraient croire que ce problème n’est pas le leur. Et pourtant ! Sans paix entre le christianisme et l’islam, il n’y aura pas de paix du tout, et, sans liberté religieuse, il n’y aura pas de liberté non plus..."

Marc Fromager directeur de l'Aide à l'Eglise en détresse.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents