Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 18:07

« L'enfant est vraiment le miroir de la societé : elle infantilise les adultes et "adultise" les enfants », estime la psychanaliste Sylviane Giampino.

Repost 0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 18:48

Vous trouverez ci-dessous un extrait de la lettre de Vincent Peillon aux recteurs

"....Je souhaite ainsi que vous accompagniez et favorisiez les interventions en milieu scolaire des associations qui luttent contre les préjugés homophobes, dès lors que la qualité et la valeur ajoutée pédagogique de leur action peuvent être établies. Je vous invite également à relayer avec la plus grande énergie, au début de l'année, la campagne de communication relative à la "ligne azur", ligne d'écoute pour les jeunes en questionnement à l'égard de leur orientation ou leurs identités sexuelles..."

Je vous conseille de vous rendre sur ce lien pour vous rendre compte par vous- même de ce que peut proposer entre autre la "ligne azur".

http://lepcd.fr/wp-content/uploads/2014/01/ligneazur_imagescampagne1.pdf

 

A l'heure qu'il est j'essaie de me connecter sans succès sur le site ligneazur.org le 3 février 2014??????? Pourquoi ce site recommandé par Vincent Peillon et qui propose à nos enfants des contenus très discutables, voire choquants pour nos enfants devient-il inaccessible? Pourquoi Vincent Peillon l'a t-il recommandé?

Ce site est cautionné par l'éducation nationale, il affiche son logo sur certaines affiches? Avec l'argent du contribuable?


http://lepcd.fr/wp-content/uploads/2014/01/2012_ligneazur_Affiche_40x60_bdef_2138761.pdf

Repost 0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 22:25

"Pour terminer, je vais vous lire une très belle réflexion du pasteur Martin Niemöller, qui a été interné en camp de concentration de 1937 à 1945 : ''Quand ils ont arrêté les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ils ont arrêté les socialistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas socialiste. Quand ils ont arrêté les juifs, je n’ai rien dit, je n’étais pas juif. Quand ils ont arrêté les catholiques, je n’ai pas protesté, je n’étais pas catholique. Et quand ils sont venus m’arrêter, il n’y avait plus personne pour protester''. "

Cardinal XXIII cité par Patrice de Plunckett

http://plunkett.hautetfort.com/archive/2014/01/03/femen-dieudonne-anelka%C2%A0-l-avis-du-cardinal-vingt-trois-5261844.html

Repost 0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 22:14

" Aujourd'hui, toute une frange de notre jeunesse ne sait pas où est le bien et où est le mal. On peut très tôt donner un message clair "

Général Soubelet (N°3 de la de gendarmerie) devant la représentation nationale à propos de l'insécurité in le Figaro du 6 janvier 2014.

Repost 0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 22:08

Devant des députés, le général Soubelet, n°3 de la gendarmerie, a déploré que les délinquants «profitent du système» et a noté que «les gendarmes sont inquiets car on prend plus soin des auteurs que des victimes».

«Je vais livrer une analyse personnelle, peut-être un peu iconoclaste»: avec un courage certain, le général de corps d'armée Bertrand Soubelet, numéro 3 de la gendarmerie nationale, s'est livré à une critique sans fard de la politique pénale actuellement menée. Ses propos, tenus le 18 décembre devant la commission parlementaire de «lutte contre l'insécurité» ouverte à la presse et qu'il savait enregistrés, sont ceux d'un grand technicien. Énoncés sur un ton posé, ils ont l'effet d'une bombe. Venant d'un gradé de tout premier plan et reprises par l'Agence France presse, ils traduisent, s'il en était encore besoin, le malaise des forces de l'ordre face un système judiciaire souvent taxé d'angélisme et dont le nombre de remises en liberté ne cesse de hérisser la base.

Pendant plus d'une heure et 24 minutes d'audition, ce général 4 étoiles, grand patron des opérations et de l'emploi à la Direction générale de la gendarmerie nationale, nommé le 28 novembre 2012 en Conseil des ministres, a brossé un tableau sans concessions. Évoquant en préambule de son propos la lourdeur des procédures «sur le plan juridique», qui complique le travail des gendarmes, le général Bertrand Soubelet lâche que «les délinquants le savent et profitent du système».

«L'insécurité et le sentiment d'insécurité ne cesseront d'augmenter tant que la réponse collective à la délinquance ne sera pas adaptée»

«Les gendarmes sont inquiets car on prend plus soin des auteurs que des victimes», prévient le militaire, précisant qu'en 2013 il y a eu une hausse de 4% de personnes mises en cause par ses services tandis que le nombre de placements sous écrou «a diminué de 33%». «Évidemment, l'insécurité et le sentiment d'insécurité ne cesseront d'augmenter tant que la réponse collective à la délinquance ne sera pas adaptée», martèle-t-il. Le diagnostic de ce haut stratège est implacable: la réponse pénale est, selon lui, «en décalage». Sans détour, il enfonce le clou en assurant: «Les auteurs d'atteintes aux biens (cambriolages, vols...), les plus importantes numériquement, bénéficient d'un traitement pénal qui leur permet de continuer à exercer leurs activités.» Si le mot «impunité» n'a pas été lâché, l'auditoire a dû y penser très fort.

Invoquant sa «liberté de parole», le général Soubelet considère certes que «la délinquance n'augmente pas en valeur absolue» mais qu'il existe bel et bien «une réelle insécurité dans notre pays».

Toujours selon la vidéo de cette audition, il cite un «élément déstabilisant» pour la gendarmerie: «La notion de sanctuaire rural et périurbain n'existe plus (…) la délinquance et l'insécurité frappent au cœur de nos territoires, dans la ruralité profonde.» Un phénomène lié à une «migration importante de la population française en dehors des 25 agglomérations les plus importantes, vers la zone gendarmerie».

Une grenade dégoupillée

Lors d'un échange avec les députés, le haut galonné dégoupille une autre grenade: citant une synthèse datée du jour même de l'audition et reprenant les conclusions de commandants de groupements de gendarmerie départementale, il révèle que 65% des cambrioleurs interpellés dans les Bouches-du-Rhône en novembre 2013 «sont à nouveau dans la nature». «Quand vous lâchez 65% de ceux qui se sont rendus coupables d'un certain nombre d'exactions, comment voulez-vous que les chiffres baissent?, s'interroge le général Soubelet, c'est tout à fait impossible. Vous pouvez multiplier par deux les effectifs de gendarmes dans les Bouches-du-Rhône, cela ne changerait rien. La réalité, c'est celle-là, je pense que c'est mon devoir de vous le dire, de manière peut-être un peu crue.»

«Dans un département» qu'il ne cite pas, affirme-t-il encore, le parquet recommande de «mettre dehors» les présumés délinquants mineurs étrangers faute de «moyens» pour trouver un interprète. Par ailleurs, il estime aussi que le «critère de valeur» pour une garde à vue est qu'à «moins de 300 euros» de préjudice «on remet tout le monde dehors».

«Aujourd'hui, toute une frange de notre jeunesse ne sait pas où est le bien et où est le mal. On peut très tôt donner un message clair. »

Plus largement sur les Français de moins de 18 ans, il préconise «une prise en charge très précoce»: «Quand j'entends dire, face à des enfants de 10 ou même de 8 ans, qu'ils ne sont pas capables d'entendre un rappel à la loi, je suis très surpris, note le général. On peut tout entendre à condition que le discours soit adapté à l'âge de celui à qui on s'adresse. (…) Aujourd'hui, toute une frange de notre jeunesse ne sait pas où est le bien et où est le mal. On peut très tôt donner un message clair.»

Si la Direction générale de la gendarmerie se refuse à tout commentaire sur ces propos forts et mesurés de ce technicien à la réputation incontestée, certains officiers jugent la liberté de ton du général Soubelet, 54 ans, «un peu étonnante et assez inhabituelle». «Ce grand chef, qui coordonne et met en œuvre la politique opérationnelle de toute la gendarmerie, est à un poste d'observation majeur pour décrypter toutes les remontées venant du terrain, confie un cadre. Devant la représentation nationale, il a juste fait son devoir en ne mentant pas et en assumant la réalité telle qu'elle est, sans langue de bois…»***

*** Le Figaro du 6 janvier 2014

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/06/01016-20140106ARTFIG00569-delinquance-le-severe-constat-d-un-general.php

Repost 0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 19:17

WHEN YOU BELIEVE EVERYTHING IS POSSIBLE.

 

DON'T FORGET IT!

Happy new year !

Repost 0
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 12:16

Je vous conseille l'écoute de cette vidéo. Vous y apprendrez des choses surprenantes sur l'école de vos enfants.

http://www.dailymotion.com/video/x16mtgj_farida-belghoul-sur-la-theorie-du-genre_news

Repost 0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 19:02

En cas de duel PS/FN François Fillon aurait osé appeller les électeurs à choisir le moins sectaire! C'est choquant pour les gens de gauche! Imaginez donc, certains gauchistes seraient plus sectaires que des frontistes!

Et pourtant des gens de gauche sectaires j'en ai rencontrés. Comme ce collègue qui refuse de me serrer la main après avoir appris ma réussite au concours de l'agrégétion. Il ne comprenait pas pourquoi " ils me l'avaient donné "... Pensez donc réussir l'agrégation en éducation physique et sportive et ne pas partager l'idéologie de gauche ou communiste.

L'intolérance je l'ai souvent rencontrée auprès de personnes idéologiquement à gauche qui d'ailleurs n'avaient que le mot tolérance à la bouche. Elles étaient très tolérantes avec celles qui partageaient leur idéaux, quant aux autres....

La gauche morale et donneuse de leçon devrait faire son auto-critique... Elle est je crois en train de perdre son aura et se discrédite de plus en plus.

Alain Delon qui déclarait que l'homosexualité est contre nature et qu'il comprend la montée du front national a été tout de suite la cible de ceux qui se disent tolérants... Tolérants oui, mais uniquement pour ceux qui pensent comme eux.

Repost 0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 12:57

Les quatre agresseurs présumés de Wilfred de Bruijn et de son pote, personnes homosexuelles agressées il y a deux mois viennent d'être arrêtées. Il ne s'agit pas de personnes proches de la mouvance de la manif pour tous mais de jeunes " des cités". Etonnant pesant silence médiatique alors qu'à l'époque des faits les réactions avaient été nombreuses ( suite au portrait tuméfié de Wilfred sur la toile) pour désigner comme agresseurs supposés des personnes sous influence du mouvement de  la manif pour tous.

Selon les calomnies des idéologues dans les médias de l'époque, le climat instauré par les manifestations contre le mariage pour tous auraient suscité cette violence. Il faut le redire les manifestants ne prônaient aucune violence vis à vis des personnes homosexuelles. Les faits viennent encore de la prouver.

*Source : Causeur

http://www.causeur.fr/homophobie-wilfred-de-bruijn-victime-et-calomniateur,24274

Repost 0
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 12:38

La gauche refuse l'amalgame entre extrême droite et extrême gauche...La violence est condamnable d'où qu'elle vienne.... Le nazisme, le fascisme sont à rejeter tout autant que le communisme.

La violence n'est justifiable dans aucun cas quelles que soient les idées défendues. La force du communisme a été et est toujours de poursuivre des idéaux affichés en théorie mais non appliqués en pratique. Le communisme veut faire le bonheur des hommes malgré eux, et tous les moyens sont bons pour y parvenir. La violence est condamnable quel que soit l'appartenance de ceux qui l'utilisent.

La gauche, qui se veut morale et donneuse de leçons pratique ce qu'elle récuse. Elle condamne l'idéologie d'extrême droite mais tolère mal que l'on ne pense pas comme elle. Les hommes et femmes au pouvoir actuellement sont sectaires et n'acceptent pas que l'on ne pense pas comme eux. Ils veulent imposer leur idéologie qu'ils affirment être la meilleure... Ils discréditent ceux qui s'y opposent en les assimilant à des fascistes, à la droite "dure", à des militants d'extrême droite... Elle devrait, cette gauche donn euse de leçons se demander s'il est normal qu'il y ait un parti communiste en France et le nom d'idéologues favorables à l'idéologie communiste qui fleurissent sur nos rues ou établissements publics divers!!!

Repost 0

Articles Récents