Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

22 décembre 2005 4 22 /12 /décembre /2005 19:33

 "Un rapport de l'Inspection générale de l'Education nationale sur l"enseignement de l'histoire, de la géographie et des sciences du CE2 au CM2 est inquiétant. «Tout se passe comme si ces derniers avaient abandonné leur rôle traditionnel de modèle, de porteurs de connaissances et de valeurs pour leurs élèves et s'accommodaient désormais d'un faible niveau d'exigence». "( Enquête menée auprès de vingt-trois départements en 2005 et dévoilé par l'Agence éducation emploi formation.)

(Source : le Figaro ;http://www.lefigaro.fr/societe/20051222.FIG0007.html?173625 )

Et pourtant certains n'arrêtent pas de nous dire que tout va pour le mieux, que le niveau monte, que les élèves actuels sont meilleurs que leurs aînés..." Les inspecteurs notent que 25% des profs utilisent un langage «relâché, à la syntaxe approximative». " et " qu'en histoire et géographie, «l'analyse de nombreux documents tient trop souvent lieu d'enseignement». " Nous avons là le résultat des idées qui ont influencé le système scolaire ces trente dernières années : le maître n'est plus un modèle, l'enfant est l'égal de l'adulte, l'orthographe n'a aucune importance, le principe de plaisir est premier, tout est relatif, le maître est un animateur, l'élève sait et construit son savoir, le rôle de l'école est d'abord d'apprendre à vivre ensemble,etc... On constate aujourd'hui l'impact de toutes ces idées sur la qualité de l'instruction. Les inspecteurs constatent qu'en histoire " très peu de leçons mettent en valeur de grands personnages «alors que les programmes mentionnent explicitement une série de personnages pour chaque point fort». " Nous avons là les conséquences de l'école historique marxiste (Febvre,Bloch,Braudel, Labrousse, Lefebvre)) et de l'école structuraliste (Foucault) qui ont fait de l'histoire universitaire l'histoire des structures économiques et sociales. L'homme est remplacé par le groupe social et batailles et traités n'ont plus d'importance. Pas étonnant qu'en primaire on n'évoque plus ou peu les grands personnages....

Ce constat d'échec nous sommes nombreux à le faire. Qui osera mettre de l'ordre dans la boutique et dire que le métier de "maître" est un métier exigeant qui nécessite une réelle compétence. Il faut mettre fin aux formations approximatives qui laissent les instituteurs dans le doute. Il est anormal qu'ils soient obligés de créer leurs outils et de trouver les solutions à l'issue de leur formation. Enfin il faudra les recruter   de manière rigoureuse et exigeante.



Partager cet article

Repost 0
Published by Kueny - dans Economie
commenter cet article

commentaires

scol_11 27/12/2005 20:53

Il ne faut pas oublier que ce sont des inspecteurs, et souvent des inspecteurs généraux, qui dans le passé (et même le présent ! ) ont imposé ces pratiques pédagogiques. Ils récoltent aujourd'hui ce qu'ils ont semé. Pensez par exemple à Foucambert !

Articles Récents