Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 21:53
Je viens de terminer la lecture de cet ouvrage de Claire Brière-Blanchet.* Elle a consacré sa vie à une chimère. Elle a sacrifié ses plus belles années pour un rêve qu'elle savait inaccessible, elle a gâché sa vie pour une illusion. Triste bilan, car elle a même perdu sa première petite fille.
La lecture de ce témoignage laisse un goût amer... La sensation d'une vie gaspillée, perdue... d'une personne qui est passée à côté de ce qu'elle était réellement, qui n'a cessé de se fuir elle-même pour une cause irréelle et perdue d'avance... Un rêve irréalisable...
Le plus étonnant c'est qu'elle a tout fait pour éviter la prise de conscience de la poursuite de ses chimères... Elle a traîné avec elle une "infinie solitude intérieure"..
Cette militante d'extrême gauche, entièrement subjuguée par Mao, pensait servir la cause des ouvriers jusqu'à comme elle le dit faire fi de la réalité: "Lorsque la réalité ne se pliait pas à nos désirs, nous n'interrogions pas ceux-ci, mais notre capacité et celle des militants à modeler cette réalité à notre convenance". Je retrouve là la caractéristique de toute idéologie qui s'affranchit de la réalité et veut construire un monde nouveau en faisant abstraction du réel. Les idéologies veulent plier le réel à leur convenance.
Elle reconnaît qu'elle et son mari étaient "captifs du mirage métaphysique de l'harmonie universelle".
Elle confesse qu'elle avait épousé la violence comme mode d'action et que "si nous avions pris le pouvoir, nous aurions - bien que nous fussions convaincus du contraire - instauré un coommunisme totalitaire. Fort heureusement pour tout le monde, le contexte des Trentes Glorieuses ne s'y prêtait guère, ce qui nous évita d'éxécuter bien des gens ou d'être exécutés".
Cette dernière affirmation vaut son pesant d'or et combat l'idée qui veut qu'il existe un communisme idéal qui pourrait être mis en pratique, car détourné et dévoyé par tous les régimes communistes. Malheureusement le communisme lorsqu'il s'incarne devient un enfer. Communisme et violence sont liés. Impossible de rendre les gens heureux selon l'idéal communiste sans les contraindre... Les armes du communisme ont toujours été la peur, la crainte, la terreur, l'élimination...
Pour Claire, le retour a la réalité a été difficile... Ses yeux ont eu beaucoup de mal à s'ouvrir.
" L'Archipel du Goulag,...., produisit une salutaire secousse sur nos consciences encore anesthésiées, comme sidérées d'un retour à la normale, à un début de lucidité encore hésitant."Tous les mots de cette affirmation sont importants.
Concernant les témoignages livresques de dissidents elle parle d'un "douloureux elixir de vérité".
Par la suite elle a connu une descente aux enfers (alcool...). Sa reconstruction a été longue et douloureuse." Nous avions atteint le fond. Tous nos miroirs étaient brisés". Ce miroir du communisme qui a fait plus de 100 millions de morts!
La réalité finit toujours par nous rattraper. "Les faits de l'histoire, insistant cruellement, se chargèrent de nous dessiller au fil des années".
Si nous voulons éviter comme elle un jour de nous "rouler au sol, tête et crâne éclatés, vide et sans repères", soyons des amoureux du réel et fuyons les idéologies qui nous entraînent malgré nous vers des rivages glauques que nous n'aurions pas imaginés ni souhaités.
* Fayard  2009 ( ISBN 978-2-213-63790-7 )19 euros

Partager cet article

Repost 0
Published by Kueny - dans Communisme
commenter cet article

commentaires

Articles Récents