Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 10:04

Le procès de quatre dignitaires de ce régime criminel débute au Cambodge. Dans " Le livre noir du communisme" je relis que presque tous les dirigeants khmers rouges furent étudiants en France et la plupart adhérèrent au PCF y compris Pol Pot. Suong Sikoeun, second de Ieng Sary, (Ieng Sary fait partie des quatre dirigeants qui seront jugés) assure : "Jai été très influencé par la révolution française et particulièrement par Robespierre. De là il n'y avait qu'un  pas pour être un communiste. Robespierre est mon héros. Robespierre et Pol Pot :les deux hommes ont les mêmes qualités de détermination et d'intégrité."*

Même si les khmers rouges étaient plus des praticiens que des théoriciens et se sont inspirés d'expériences de "socialisme réel" comme l'expérience du Nord Vietnam, on peut légitimement s'interroger sur la responsabilité de tous ceux qui en France ont soutenu l'expérience communiste. Le parti communiste français est toujours considéré comme honorable et les intellectuels français complices des communistes ont toujours une belle aura... Le procès du nazisme a eu lieu et c'est très bien. Celui du communisme n'a jamais eu lieu. Ce ne serait pourtant que justice vis à vis des cent millions de morts et de tous ceux bien plus nombreux qui ont souffert de cette idéologie.

Ce monde est résolument étrange. Imaginons un Allien venu d'ailleurs et connaissant tous les faits du monde terrestre. Il serait surpris de constater qu'au sein de l'éducation nationale en France de nombreux professeurs ont pu et peuvent toujours faire l'apologie du communisme sans être inquiétés alors que s'ils  faisaient ou avaient fait de même pour le nazisme...Je n 'ose imaginer les conséquences!

La vérité c'est que faire la lumière sur la complicité avec l'idéologie communiste gênerait beaucoup trop d'intellectuels et de puissants... Pourtant après la libération il y a bien eu l'épuration avec de nombreuses dérives, puisque les communistes  en ont profité pour éliminer ceux qui les gênaient... Je ne souhaite pas une nouvelle épuration, mais au minimum une demande de pardon publique et une reconnaissance publique de  leurs erreurs. Quand je pense que l'on peut être condamné si l'on remet en cause les  crimes nazis mais que l'on peut impunément nier les crimes communistes! Nous vivons vraiment dans un monde schizophrène.

J'avoue que par moments j'ai honte d'être français!

* Le livre noir du communisme p.738 Robert Laffont

Partager cet article

Repost 0
Published by Kueny
commenter cet article

commentaires

Articles Récents