Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 08:46

images

Je viens de terminer la lecture du "Jeune Staline" de Simon Sebag Montefiore. Je me suis toujours demandé ce qui avait poussé Staline à devenir le tyran sanguinaire qu'il est devenu. Sa situation familiale n'explique pas tout. Son père alcoolique était violent avec lui, peu présent et sa mère possessive se montrait également violente envers luiElle avait pour lui un "amour étouffant et strict". Je crois que ce sont essentiellement ses lectures qui l'ont conduit à être ce qu'il est devenu. Sous des dehors qu'il voulait frustre, se cachait une personnalité avide de connaissances et qui lisait beaucoup. Sa personnalité le prédisposait aussi à la tyrannie.De l'origines des espèces de Darwin lui a fait perdre la foi. IL a notamment lu Victor Hugo, s'est inspiré de Cimourdain (héros, prêtre et révolutionnaire), les écrivains russes "qui agitaient alors la jeunesse radicale", Zola, Gogol, Kazbegui(son roman Le Patricide), Marx, Engels,Plekhanov, Renan (La vie de Jésus), les mémoires de Napoléon, les auteurs anarchistes et cruels de l'époque

Il subit également l'influence de Lénine. Staline affirmera dans sa vieillesse que s'il n'y avait pas eu Lénine, il "serait resté enfant de choeur et séminariste".

Ses lectures qui attisaient en lui la haine l'on rendu cruel. Sa propension à diriger, son magnétisme ont constitué un bon terreau.

Un évènement bizarre a peut-être influencé sa personnalité. Ses parents l'amenèrent à Géri pour implorer la guérison de leur fils. A ce moment là les prêtres de Geri procédaient à un exorcisme d'une petite fille, qu'ils tenaient suspendu au-dessus d'un précicpice pour chasser les mauvais esprits. Staline, bébé "fut horrifié et hurla" et" fut pris de tremblements et délira même dans son sommeil". Des esprits mauvais se seraient-ils emparés de lui? Sa mère consultait également les diseuses de bonne aventure avant sa naissance et lors d'une maladie de Staline, elle fit appel à un guérisseur. Les catholiques connaissent les liens maléfiques qu'entretiennent (même à leur insu) les guérisseurs ou diseuses de bonne aventure. L'Evangile rapporte aussi le cas de personnes libérées d'esprits mauvais, qui ont après avoir quitté ces dernières, infestés d'autres personnes.

Je reste persuadé que ses lectures qui poussaient à la haine et justifiaient la violence comme moyen d'action pour atteindre une fin, ses rencontres, sa personnalité ont contribué à en faire un dictateur sanguinaire. Cet ouvrage permet de mieux comprendre pourquoi Iossif Djougachvili est devenu le Staline sanguinaire et impitoyable qui fit tant souffrir ses semblables.

"Le jeune Staline" Le livre de Poche. Grand Prix de la biographie politique 2008.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kueny - dans Communisme
commenter cet article

commentaires

Articles Récents