Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 07:24
Ces réalités engendrent des dérives qui se retournent contre l'homme. Pour faire de l'argent nombreux sont ceux qui sont prêt à tout. Le but n'est pas de servir le bien commun ou de contribuer au bonheur de l'homme mais de gagner de l'argent même si cela doit être au détriment de l'être humain. Combien sont-ils à chercher à mettre en oeuvre l'idée qui pourrait leur faire gagner beaucoup d'argent?
Je pense à Bernard Madoff qui a trompé les personnes qui lui confiaient leur argent. Notons que les investisseurs étaient attirés par l'appât de gains élevés. Je pense à ceux qui vendent des produits frelatés ou dangereux. Sont concernés ceux qui vendent des produits inutiles ou de mauvaise qualité. Egalement ceux qui exploitent l'attirance des hommes pour tout ce qui concerne le sexe. A travers la pornographie et autres, ils détruisent la beauté de l'amour humain et fragilisent les couples. La liste est longue et chacun pourrait y ajouter d'innombrables exemples.
L'argent est devenu la mesure de tout. Réussir c'est gagner de l'argent. Exister c'est avoir.
Les hommes sont réduits à être des producteurs et des consommateurs. La croissance est devenue incontournable et synonyme de toujours plus. L'innovation devient indispensable. Mais pour quoi faire et quels bénéfices en tirent les hommes?

Nous sommes invités à relever le défi de la constitution de sociétés qui permettent aux hommes de construire une existence de bonheur partagé. Une société où les initiatives prises le sont en faveur du bonheur humain. Ce qui doit être premier ce sont la qualité des relations humaines.
Quelques pistes :
- mettre en oeuvre un état d'esprit favorable à l'harmonie du couple et de la famille
- créer des entreprises soucieuses du bien être de ses salariés et du bonheur de ses clients
- favoriser le partage, les relations d'entraide, la gratuité, l'échange de savoirs-faire...
- permettre aux plus faibles de se sentir accueillis dans la société
- créer des entreprises et des organismes à taille humaine
- développer les activités de proximité
- favoriser la communion entre les personnes
- .....
La société de consommation est récente et très courte comparée à l'histoire de l'humanité... Elle n'est pas éternelle... Elle commence d'ailleurs à se fissurer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents