Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 19:22
Les vents étant assez modérés dans la nuit de mercredi à jeudi, les conséquences du cyclone n'ont heureusement pas été catastrophiques. Ce sont ceux, et souvent les plus pauvres, qui possédaient des habitations précaires, au bord de l'océan, du lagon ou des rivières qui ont le plus souffert. De nombreuses habitations de l'île ne peuvent pas résister à un cyclone. Certaines sont très rudimentaires et anciennes (tôles pour le toit, cloisons légères etc...).
Marie - Luce Penchard en visite en Polynésie a déclaré : " ce qui fait défaut en Polynésie, c'est le logement, l'habitat est très dégradé, précaire" et qu' "il ne faut pas avoir peur de le dire, il y a de la misère en Polynésie".
Peut-être faut-il remercier Oli (hasard du calendrier) d'avoir permis cette prise de conscience. C'est vrai qu'il y a beaucoup de misère en Polynésie, matérielle et morale( l'alcool et le cannabis font des ravages), atténuée par le climat, la douceur de vivre et la gentillesse et l'entraide des polynésiens.

Les îles australes ont souffert beaucoup plus du cyclone. A l'heure où j'écris le bilan n'est pas encore définitif. De nombreuses maisons sont détruites sur Tubuai.
Les hommes politiques n'hésitent pas à remercier le ciel et Dieu (de manière directe où à peine voilée) de les avoir protégé, car il n'y aurait qu'un mort et un blessé grave.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents