Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 23:28

 

Michel Godet

Ce livre est porteur d'espérance dans une société française imprégnée de sinistrose. L'auteur montre tout d'abord que le manque d'optimisme des français vis à vis de l'avenir n'est pas justifié. Il donne des exemples de réalisations d'hommes et de femmes qui ont su, malgré les difficultés, faire aboutir des projets ambitieux. J'ai été touché par le parcours de Bachir Kerroumi, qui malgré son handicap, a réalisé un parcours personnel et professionnel remarquable.

L'auteur fait preuve de bon sens et de pragmatisme.

Je retiens quelques idées de l'auteur que je trouve judicieuses :

La meilleure à mon sens : "Il ne faut pas confondre "service public" avec "statut public" des agents qui le rendent. " J'appelle, quant à moi, de mes voeux que cette maxime s'applique rapidement au système scolaire.

" Ce combat (celui de l'éducation) ne relève pas que de l'école, mais aussi de la famille. Une des grandes erreurs du système scolaire, c'est d'avoir cru que l'école pourrait servir de substitut laïc au creuset familial". Pour ma part je pense que l'éducation relève essentiellement de la famille et l'école devrait se charger de l'instruction.

"Pas de droits sans devoirs..."

"...instaurer un quotient familial pour la CSG, car chacun doit payer l'impôt en fonction de sa capacité contributive".

"La France doit s'interroger sur sa pensée unique et son fonctionnement centralisé qui conduisent à vouloir imposer d'en haut des projets à la société plutôt que de promouvoir une société de projets".

"Une des grandes failles du service public a longtemps été......de s'organiser en fonction de son intérêt propre".

"L'apprentissage est une formidable école de tous les talents, un remarquable tremplin pour l'insertion dans le monde du travail....."

"La France d'en haut est souvent empêtrée dans ses rigidités et se plaint de la disparition de l'ascenseur social. Elle impose les charges excessives d'une société de l'assistance bureaucratique et des fonctions publiques territoriales pléthoriques".

"Les hommes cherchent d'abord un sens à leur vie. Leur désespoir, bien réel aujourd'hui,vient de ce qu'ils souffrent autant de vide spirituel que de solitude".

 

Toutes les citations sont tirées de son ouvrage "Bonnes Nouvelles des Conspirateurs du futur " aux Editions Odile Jacob.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents