Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 18:50
"C'est comme ça un point c'est tout!"
Les temps changent. Frédéric Aubourg, psychanaliste, publie sous ce titre un ouvrage révélateur aux éditions Albin michel. Révélateur également le fait que ses conclusions soient reprises par le magazine " Vies de famille"  édité par la CAF de Béziers.(janvier 2007)
On peut lire dans cet article qu' "imposer un  interdit pose des limites rassurantes pour l'enfant. Une attitude sans risque pour la qualité de votre relation parentale." Plus loin : "Mieux vaut une phrase directe du type " Vas te coucher maintenant", plutôt qu'une litanie de précisions telle que "Tu dois te coucher tôt parce qu'à ton âge, un enfant a besoin de sommeil pour grandir". Ces conseils sont valables pour les enfants et non les adolescents qui eux peuvent comprendre.

Je me réjouis de cette orientation qui prend le contre-pied des théories et des conseils donnés depuis les années 70 et qui ont contribué à fragiliser l'autorité des parents. Il faudra encore du temps pour que de tels conseils imprègnent les mentalités. Nous sommes sur la bonne voie...

Je ne résiste pas à vous proposer la note de l'éditeur pour cet ouvrage :
" « Tu veux quoi à la place des haricots verts ? » ; « Tu ne veux pas mettre ton manteau ? Il gèle... » Pour ne pas braquer l'enfant les parents se lancent dans des négociations sans fin qui ne sont ni efficaces, ni rassurantes. D'une part, un interdit ne doit pas s'accompagner d'une kyrielle d'explications. D'autre part, les limites doivent se poser très tôt, dès la première année. Il ne faut pas attendre l'entrée de l'enfant à l'école, en espérant secrètement que l'institution se chargera de cette tache ingrate. Afin d'aider les parents à affirmer leur autorité à chaque étape-clé de la petite enfance, ce livre répond à leurs questions :

- Le sevrage : quand, comment, pourquoi ?
- La marche : oui, mais il est défendu de se mettre en danger.
- L'alimentation : un menu ne se discute pas.
- Il dit « Non » : c'est normal mais ce n'est pas lui qui décide.

- Le sommeil : que faire quand la nuit tourne au cauchemar ?...

C'est le rôle de l'enfant de discuter des limites, mais celui des parents de tenir bon et de garder le gouvernail. "


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents