Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 22:48

Pour améliorer le système scolaire il faudrait que les professeurs restent plus longtemps au collège :

1.Pour faire du soutien scolaire. Peu efficace.
L’école primaire transmet mal les connaissances nécessaires à la poursuite d’une scolarité secondaire convenable. Les élèves qui entrent en sixième ont d’importantes lacunes, en français notamment (lecture et compréhension de textes). Plutôt que de demander aux professeurs du secondaire de pallier à ces déficiences il faut réformer l’école primaire.

2.Des expériences de soutien scolaire ont montré que le soutien était plus efficace s’il était réalisé par des personnes extérieures à l’établissement (étudiants par exemple), que par les professeurs de l’établissement.

 3.Pour résoudre l’indiscipline des élèves et leur manque de motivation. Peu d’effets.
Les professeurs rencontrent de grandes difficultés à transmettre les connaissances et passent beaucoup de temps à rétablir la discipline au sein de leurs cours. Seuls le rétablissement de l’autorité des professeurs, de la discipline et l’abandon du collège unique peuvent améliorer cette situation.

4.Pour rencontrer les parents.
Il suffit que les parents prennent rendez-vous.

5.Pour préparer leurs cours et corriger les copies.
De nombreux professeurs, plus spécialement les femmes,  choisissent ce métier car il permet de concilier harmonieusement vie familiale et professionnelle. Leur travail de préparation, de correction, d’approfondissement de leurs connaissances peut s’effectuer au domaine familial. Ils sont disponibles  pour leurs enfants et bénéficient d’un cadre propice à un travail personnel efficace. Ils utilisent leur matériel personnel, ce qui permet des économies sur le budget consacré à l’éducation nationale.

Une seule réforme peut inciter les professeurs à travailler plus, car ils seront plus motivés, mieux considérés et mieux payés. Cette réforme repose sur trois orientations : les parents choisissent librement leur école. Le montant correspondant au coût d’un élève est versé à l’établissement choisi, privé ou public. Les écoles peuvent être crées librement et bénéficient tous du financement public. On verrait alors se développer des établissements scolaires dynamiques et de qualité. L’excellence et la qualité seraient proposées à tous les élèves quels que soient leurs capacités et leurs projets de vie. Sans compter l’économie réalisée sur le budget de la nation consacré au système éducatif.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kueny - dans Ecole
commenter cet article

commentaires

Articles Récents