Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 06:55
Le débat sur le voile intégral est lancé. Le 23 juin une mission parlementaire a été créée pour réfléchir sur son interdiction ou non.
Je trouve anormal de se déplacer sur la voie publique le visage entièrement voilé. Son interdiction devrait se justifier uniquement pour des raisons de sécurité. N'importe qui pourrait utiliser cet habillement pour passer incognito ou pour réaliser un méfait comme un braquage.
Plus profondément, porter la burqua c'est refuser d'entrer en contact avec une société considérée comme impure. C'est le signe d'une appartenance au camp des purs. Notre société qui tolère l'étalage de la nudité peut motiver ce refus.
Quelle est l'identité d'une femme sans visage? Quelle dialogue puis-je établir avec elle?
Autant de questions, non exhaustives , auxquelles nos responsables politiques devront trouver une solution. J'espère simplement qu'ils ne feront pas d'amalgames, en y englobant l'habit des religieuses catholiques. Il a fallu que les autorités ecclésiastiques se battent pour que des religieuses puissent conserver leur voile sur les photos d'identité.
Comme je le laisse entendre au début le problème n'est pas d'ordre religieux mais relève plutôt de l'ordre public. On ne peut accepter que des personnes circulent dans les lieux publics le visage caché.
Quant à la question de la dignité de la femme cela me semble plus complexe. La nudité qui prévaut en occident, dans la publicité, sur nos plages, dans la mode ne me semble pas préserver la dignité de la femme. L'effacement de son visage non plus. Nos excès expliquent peut-être en partie leurs excés! Ce n'est qu'une hypothèse, car il faut se pencher sur le statut de la femme et son respect dans la religion musulmane.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents