Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 05:10
"Sale pute" est le titre d'une de ses chansons dont les paroles sont profondément blessantes et irrespectueuses envers la femme.
Des faits récents (interdiction, censure, retrait de l'album perdu d'avance etc...) relancent le débat sur la liberté d'expression.
Nous vivons une époque qui ne connaît plus de repères solides. Nous refusons d'interdire sous prétexte de la liberté totale d'expression. Chacun devrait pouvoir exprimer ce qu'il veut, même s'il a de l'influence sur la jeunesse. Nous marchons sur la tête. D'un côté nous nous plaignons du comportement de certains jeunes et de l'autre nous défendons la liberté d'expression totale pour ceux qui sont leurs modèles.
Je pense que nous devons protéger la jeunesse et leur présenter des modéles qui leur permettent de  construire leur personnalité dans l'optique de développer le respect d'eux-mêmes et de leurs semblables. Tout ne peut pas être accepté et il me paraît légitime d'interdire les propos ou les productions qui portent atteinte à la dignité des êtres humains.
Selon le journal Libération, " Christophe Girard avait justifié le retrait de l'album des 60 bibliothèques de prêt de la ville en jugeant «indispensable d’éviter qu’un public mineur ou non averti soit confronté à l’écoute de morceaux dont les textes insultent les homosexuels et glorifient la violence faite aux femmes» . Je ne peux qu'être d'accord avec la décision de Christophe Girard. Mais je crois qu'elle doit s'exercer dans tous les domaines. La pornographie porte gravement atteinte à la dignité de l'homme et de la femme et nos responsables la tolèrent.

N'oublions pas que nos jeunes imitent. Ce qui est vu et entendu peut-être considéré comme vrai par certains jeunes et donc imitable.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents