Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 05:34
" .....on ne peut pas résoudre ce fléau par la distribution des préservatifs : au contraire, ils augmentent le problème..."
Ce bout de phrase, incomplet et extrait de son contexte, prononcé par le Pape a mis le feu aux poudres. Tous ceux pour qui cette épidémie ne peut se conjurer que par la distribution de préservatifs ont attaqué le Pape, souvent de façon virulente. Pour juger il aurait fallu qu'ils prennent connaissance de la réponse complète du Pape*.
La Conférence épiscopale nationale du Cameroun a fait une éclairante mise au point.
Son président Monseigneur Victor Tonye Bakot, souligne la désinformation des médias qui occultent l'action de l'Eglise sur la lutte contre le sida et sa prise en charge des malades atteints par le virus. (Il est important de rappeler que l'Eglise catholique est la principale institution qui s'occupe des personnes atteintes par le VIH dans le monde.)
Il rappelle que l'Eglise est une "force morale" qui rappelle aux chrétiens que les relations sexuelles hors mariage sont propices à la propagation de la maladie.
Il regrette l'occultation des autres messages du Saint-Père "sur la pauvreté, la réconciliation, la justice et la paix".
Il  précise que les camerounais ont accueilli le Pape " avec joie et enthousiasme".
Pour comprendre la position du Pape il est important de connaître les résultats des campagnes anti-Sida, dites ABC, expérimentées par le gouvernement de l'Ouganda.
Suite à cette expérience la fréquence d'infection dans la population est passée de 15% en 1991 à 5% en 2001. C'est l'unique pays d'Afrique qui a obtenu de si bons résultats.
ABC, comme Abstinence, comme Fidélité (Be faithful) et Préservatif (Condom). On conseille l'abstinence aux ados, ce qui a fait reculer l'âge du premier rapport sexuel de 15 à 19 ans. La fidélité proposée aux couples aurait réduit le vagabondage sexuel de 60%. Le préservatif qui s'adresserait surtout aux prostituées, homosexuels et drogués.

Le directeur de recherche sur la prévention du sida à l'universite d'Harvard, Edward C. Green affirme que les données dont il dispose confirment les propos du Pape. Il note que l'accès facilité aux préservatifs et leur usage plus fréquent augmentent les taux d'infection. Cela serait dû au phénomène dit de "compensation du risque", qui conduit à prendre davantage de risques qu'on n'en prendrait sans préservatif. On pourrait dire que le préservatif encourage les comportements à risque.

*La réponse complète du Saint-Père :
" Je dirais le contraire : je pense que la réalité la plus efficace, la plus présente sur le front de la lutte contre le sida est précisément l'Eglise catholique, avec ses mouvements, avec ses différentes réalités. Je pense à la Communauté de Saint'Egidio qui accomplit tant, de manière visible et aussi invisible, pour la lutte contre le Sida, aux Camilliens, et tant d'autres et d'autres, à toutes les soeurs qui sont au service des malades. Je dirais qu'on ne peut pas surmonter ce problème du sida uniquement avec de l'argent, pourtant nécessaire. Si on n'y met pas de l'âme, si les Africains n'aident pas, on ne peut pas résoudre ce fléau par la distribution des préservatifs: au contraire, ils augmentent le problème. La solution ne peut se trouver que dans un double engagement : le premier, une humanisation de la sexualité, c'est à dire un renouveau spirituel et humain qui apporte avec soi une nouvelle manière de se comporter l'un envers l'autre, et le deuxième, une véritable amitié également et surtout pour les personnes qui souffrent, la disponibilité, même au prix de sacrifices, de renoncements personnels, à être proches de ceux qui souffrent. Tels sont les facteurs qui aident et qui conduisent à des progrès visibles. Je dirais donc cette double force de renouveler l'homme intérieurement, de donner une force spirituelle et humaine pour un juste comportement à l'égard de son propre corps et de celui de l'autre, et cette capacité de souffrir avec ceux qui souffrent, de rester présent dans les situations d'épreuve. Il me semble que c'est la juste réponse, et c'est ce que fait l'Eglise, offrant ainsi une contribution très grande et importante. Nous remercions tous ceux qui le font."


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents