Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 19:08
Mes pensées vont à son épouse et à ses six enfants. C 'est toujours un drame lorsqu'un père s'en va, surtout s'il est père de famille nombreuse.
A cette occasion j'ai relu le livre qu'avait écrit son père François ("Et pourquoi pas? Grasset 1998). Je retiendrai cette pensée :
"Si vous deviez mourir demain, auriez-vous le sentiment d'avoir accompli votre tâche sur terre?
F.M. : Qui peut prétendre avoir accompli sa tâche? On n'a jamais fini de s'enrichir au contact des autres et , sans le savoir, de les enrichir en retour. Quelqu'un qui meurt en pleine conscience ne peut qu'avoir le sentiment qu'il lui restait encore tout à faire. En prenant de l'âge on constate avec sérénité qu'on n'a pas servi à grand-chose..." (p.209)
Quel message souhaiterez-vous transmettre à votre fils?
F.M.: "La vérité est plus grande que toi", m'a dit un jour mon grand-père. Et il ajoutait : "La réalité est cachée dans les faits comme le métal dans le minerai." Au fond la vérité est dans une juste relation à la réalité. On n'a jamais fini de faire la vérité.
"Aime", dirais-je en plus. Aimer quelqu'un c'est l'accepter tel qu'il est, partir à la recherche de sa vérité qu'il faut admettre telle qu'elle, même si elle est inexplicable. Maintes fois m'a-t-on dit : "Vous n'allez pas me faire croire ça!" et j'ai répondu : " Je ne suis pas chargé de vous le faire croire, mais je suis chargé de vous le dire." C'est simplement le respect de la liberté de la personne. C'est respecter son mystère. Nul ne connaît par ailleurs quelle sera la mission de ses enfants."(p.210)

"Aime"... A l'occasion de la mort de son fils on peut ajouter qu'il avait transmis l'essentiel à son fils. Chrétiens tous les deux ils savaient bien qu'ils seraient jugés sur l'amour.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents