Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 00:51

Rappel des faits!
- Le 25 janvier 2007 la cour d'appel de Douai condamne Christian Vanneste à 3000 euros d'amende pour injures publiques envers un groupe de personnes en raison de leur orientation sexuelle.
- Christian Vanneste avait  dit : « Je porte un jugement moral que j’ai parfaitement le droit d’émettre. L’homosexualité n’est pas une fatalité. L’homme est libre. C’est un comportement qu’il faut soit quitter, soit assumer. Si on l’assume, ça doit être dans la discrétion et non en s’affichant comme membre d’une communauté réclamant des droits particuliers… J’accepte le comportement, je refuse l’identité de groupe… Ce sont des comportements individuels qui ne doivent pas jouir d’une reconnaissance (légale)… Je n’ai pas dit que l’homosexualité était dangereuse, j’ai dit qu’elle était inférieure à l’hétérosexualité. Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité… » (prononcé à l'Assemblée Nationale et dans la Voix du Nord).
Le 12 novembre 2008, la plus haute juridiction, la cour de cassation, CASSE et ANNULE, l'arrêt de la cour de Douai.
On peut lire notamment dans l'arrêt de la cour de cassation :
" Si les propos litigieux ont pu heurter la sensibilité de certaines personnes homosexuelles, leur contenu ne dépasse pas les limites de la liberté d’expression. "
Cette décision est une grande victoire pour la liberté d'expresseion. Elle remet en cause  l’institution par la loi du 30 décembre 2004 de la Halde (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) et la création du délit d’homophobie.
Lors d’une conférence de presse, Christian Vanneste a précisé "on peut juger des comportements, on n’a pas à juger des personnes".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jourdheuil/oberst 16/11/2008 14:04

Cette journée doit notamment rappeler à la France ses devoirs de protection et d’asile pour les personnes Lesbiennes Gays Bi et Trans’ persécutéEs. Nous dénonçons donc le nouveau projet de loi de Villepin qui prévoit la création de la notion de « pays sûr » particulièrement inique pour les demandeuSES d’asile LGBT.

Homosexualité illégale dans plus de 90 pays (en bleu foncé sur la carte)
Une bonne moitié d’États de la planète interdit les relations sexuelles entre personnes de même sexe ou les réprime systématiquement (y compris certains états des États-Unis). Les peines encourues vont jusqu’à la peine de mort (Afghanistan, Iran, Mauritanie, Pakistan, Soudan et Yémen) : Afghanistan, Algérie, Angola, Arabie, Arménie, Bahreïn, Bangladesh, Barbade, Bénin, Bhoutan, Botswana, Birmanie, Bosnie, Brunei, Burundi, Cameroun, Cap Vert, Corée du Nord, Cuba, Djibouti, Egypte, Emirats Arabes Unis, Etats-Unis, Ethiopie, Fidji, Gabon, Ghana, Grenade, Guinée, Guinée Equatoriale, Guyana, Haïti, Inde, Iran, Iraq, Jamaïque, Jordanie, Kénya, Kiribati, Koweït, Liban, Libéria, Libye, Malaisie, Malawi, Maldives, Maroc, Marshall, Maurice, Mauritanie, Micronésie, Mongolie, Mozambique, Nauru, Nicaragua, Nigéria, Oman, Ouganda, Ouzbékistan, Pakistan, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay, Pérou, Qatar, Rwanda, Salomon, Samoa, Sainte-Lucie, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Singapour, Somalie, Soudan, Sri Lanka, Syrie, Swaziland, Taïwan, Tanzanie, Togo, Tonga, Trinité et Tobago, Tunisie, Turkménistan, Tuvalu, Vatican, Yémen, Zaïre, Zambie, Zimbabwe.
Homosexualité non reconnue dans près de 80 pays (en bleu moyen)
Une autre moitié se désintéresse de la question : l’homosexualité n’est pas illégale mais n’existe pas dans les textes officiels. Ce qui n’empêche pas la répression comme en Chine, au Népal ou en Indonésie : Andorre, Antigua et Barbuda, Argentine, Australie, Autriche, Azerbaïdjan, Bahamas, Bélize, Biélorussie, Bolivie, Bulgarie, Burkina Faso, Cambodge, Centrafrique, Chili, Chine, Chypre, Colombie, Congo, Corée du Sud, Croatie, République Dominicaine, Dominique, Equateur, Erythrée, Estonie, Gambie, Grèce, Guatemala, Guinée Bissau, Honduras, Indonésie, Irlande, Italie, Japon, Kazakhstan, Kirghizstan, Laos, Lesotho, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Madagascar, Mali, Malte, Moldavie, Namibie, Népal, Niger, Palau, Panama, Philippines, Pologne, Roumanie, Russie, Saint-Marin, Salvador, Serbie-Monténégro, Slovaquie, Slovénie, Saint Kitts et Nevis, Suisse, Surinam, Tadjikistan, Tchad, Tchéquie, Thaïlande, Turquie, Ukraine, Uruguay, Vanuatu, Vénézuela, Vietnam.
Homosexualité légale dans moins de 21 pays (en bleu ciel)
Une poignée de pays reconnaissent l’existence de l’homosexualité et les droits des personnes homosexuelles en interdisant la discrimination selon l’orientation sexuelle ou en instaurant des partenariats ouverts aux personnes de même sexe : Afrique du Sud, Allemagne, Belgique, Brésil, Canada, Costa Rica, Danemark, Espagne, Finlande, France, Hongrie, Islande, Israël, Mexique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal [2], Royaume-Uni, Suède.

jourdheuil/oberst 16/11/2008 13:54

Le combat mené par certaines associations pour la reconnaissance de l'homosexualité comme une norme ou un modèle social entre tout à fait dans ce schéma de destruction des valeurs traditionnelles, fondées sur le mariage et la famille, cellule de base de la société.

Articles Récents