Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 23:24
Je vous livre la réflexion d'Ivan Roufiol. Décidemment certains révolutionnaires dans l'âme n'ont toujours pas compris que la rélité révolutionnaire est sanglante, cruelle et inhumaine. Je conseille à Monsieur Mélenchon de passer des vacances dans les goulags (logaï) chinois. Peut-être réalisera-t-il enfin que son utopie est cruelle!!!

"L’un de vous (Bulgroz) a signalé, ce mercredi, le commentaire du sénateur Jean-Luc Mélenchon sur la mort d’Alexandre Soljenitsyne. J’y reviens, tant ses critiques, au-delà de la personnalité de l’écrivain russe, témoignent de la radicalisation d’une partie de la gauche et de son attrait sans retenue vers les extrêmes. Sous prétexte d’impertinence et de refus du politiquement correct - un argument dont se sont aussi prévalus les défenseurs de Siné pour justifier ses provocations puisant dans les clichés antisémites – Mélenchon qualifie Soljenitsyne d’ "inepte rebouteux", d’ "inepte griot de l’anti-communisme officiel", de "baderne passéiste, absurde et pontifiante, machiste, homophobe", tout en délégitimant la révolte vendéenne de 1793. Ce faisant, il se place donc du côté du totalitarisme contre lequel Soljénitsyne a résisté, et de la Terreur qui a voulu exterminer une population. Cette gauche est en train de perdre pied.

Mélenchon se présente comme un esprit libre et insolent. Bravo! Mais il ne supporte pas d’avoir entendu le Prix Nobel de littérature critiquer la Révolution française. En l’occurrence, l’écrivain avait été invité en 1993 par Philippe de Villiers à commémorer le bicentenaire des guerres de Vendée. A cette occasion, l’ancien prisonnier du goulag, réfractaire à l’entreprise de décervelage de l’URSS, avait fait le lien entre la Terreur de 1793 (et son génocide vendéen annonciateur des crimes contre l’humanité du XX è siècle) et les totalitarismes communiste et nazi. Faut-il rappeler à Mélenchon que cette guerre, populaire et spontanée (les chouans tireront Charette de dessous son lit), fut d’abord celle de paysans contre une machine idéologique devenue folle au point de vouloir faire la révolution contre le peuple. Est-ce cela qu’osent critiquer nos "humanistes"?" (dans le blog d'Ivan Roufiol - le figaro)

Partager cet article

Repost 0
Published by Kueny - dans Communisme
commenter cet article

commentaires

Grégoire 30/08/2008 08:54

Il est vrai que cette tolérance française ou cet aveuglement pour les crimes émanant des hommes imprégnés de l'idéologie communiste est difficile à comprendre surtout lorsque l'on connaît la vigueur des mêmes pour dénoncer les crimes des nazis.Je crois que la plupart n'acceptent pas de reconnaître qu'ils se sont trompés et accepteraient difficilement l'idée qu'en raison de leur soutien intellectuel à ces régimes ils puissent en fait être complices. Ou alors ils continuent de croire que c'est de cette façon mà que l'on peut faire le bonheur des peuples. Autre explication: il est plus facile de croire à une idéologie que d'accepter la réalité

Hussard 82 26/08/2008 14:06

mon père a connu de vieux cadres communistes français pleurer après avoir pris connaissance du rapport Khrouchtchev de 56 ...Le Livre Noir de la Révolution française, ouvrage remarquable, est passé à la trappe. Ou en tout cas n'a pas reçu l'accueil qu'il méritait en France. Un pays aussi fâché avec son passé ne peut pas aller de l'avant...Bien à vous, une lectrice et amie de la famille.

Articles Récents