Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

2 février 2006 4 02 /02 /février /2006 23:37

"S'il est une chose nécessaire à propos de la violence à l'école c'est d'en prendre pleine et véridique mesure. C'est la seule manière d'échapper au fantasme affolant comme au fantasme inverse de la négation rassurante." Eric Debardieux, directeur de l'Observatoire international de la violence à l'Ecole. Une phrase bien compliquée pour dire qu'il faut s'en tenir aux faits. Au dos de son dernier ouvrage sur la violence l'éditeur précise que "La violence en milieu scolaire .....alimente tout un discours de la " décadence " qui sert d'alibi à de menaçantes entreprises de régression". En clair, constater que des élèves ont des comportements violents à l'école, juger que ces comportements pourraient être encouragés par l'état de notre société (modèles violents dans les films, livres et médias - mauvais exemple des adultes - enfant roi - déresponsabilisation des parents - défaillances du système scolaire...), et prendre des mesures pour faire reculer cette violence (sanctions, rétablissement de l'autorité, responsabilisation des parents etc...), tout cela seraient de "menaçantes entreprises de régression". Rétablir l'ordre serait menaçant!!!    L'auteur en profite également pour  attaquer le ministre et ceux qui luttent contre le pédagogisme. "Ce manque de formation et de conservatisme idéologique ont comme conséquence l'impossibilité d'incorporer des routines de prévention dans la pratique ordinaire des enseignants". A force "d'incorporer des routines de prévention" je me demande s'il restera encore du temps pour instruire les élèves. Car avec certaines classes en plus des "routines de prévention" il faut ajouter le temps nécessaire pour les cadrer, les rassembler, les faire taire et essayer d'obtenir pour quelques instants une attention, qui en général ne dure pas. Il faut alors tout recommencer. Une heure de cours ce sera bientôt rétablir le calme, captiver l'attention, rétablir l'ordre, gérer les conflits et j'oubliais appliquer les fameuses "routines de prévention"!

L'idéologie n'est pas morte. Heureusement que les français ont gardé un peu de bon sens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kueny - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents