Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

22 janvier 2006 7 22 /01 /janvier /2006 19:28

Christine Champion, auteur de "La désinformation par l'education Nationale" (Ed. du Rocher 2005 - Collection dirigée par Vladimir Volkoff ) montre, comme je l'ai fait dans mon ouvrage "La famille est l'avenir de l'école"(F.X. de Guibert 2000), que l'école éduque plus qu'elle n'instruit. Malgré quelques imprécisions, sur deux ou trois sujets qu'elle maîtrise moins, sa démonstration est pertinente.

Elle met en évidence l'influence de Rousseau et des philosophes des Lumières, sur le système scolaire actuel. Le thème rousseauiste de l'égalité de nature, sa volonté d'éducation du futur citoyen, la défense des droits de l'homme, la notion de tolérance servent de trame à sa démonstration. Elle montre comment l'Etat prend en charge l'éducation des enfants à la place des familles, en  remplaçant les "préjugés" familiaux par d'autres. Elle met en lumière la volonté de Jules Ferry de transmettre à tous les enfants français "les principes égalitaires de Rousseau et de la révolution française".

Christine Champion affirme que "la base doctrinale de l'intruction publique au XXème siècle est formulée dans trois textes fondamentaux : La Constitution française (1946), celle de 1958 (revue en 2000) et la déclaration universelle des droits de l'homme. Elle relève l'omniprésence des thèmes obligés actuels à l'école comme la tolérance, la violence, le racisme, la démocratie, la Déclaration des droits de l'homme, ...la laïcité.

Ce livre intéressant et bien documenté montre , comme je l'avais déjà fait auparavant, que l'école éduque les élèves selon ses "préjugés" afin d'en faire de "bons citoyens". Les conséquences sont désastreuses. Les parents sont dépossédés de leur mission éducative, les élèves non-instruits et formatés sont incapables d'élaborer un jugement personnel, ils ne connaissent pas l'héritage légué par nos prédécesseurs, ils adhèrent sans esprit critique aux principes chers au siècle des lumières, leur pensée est formatée... L'école est devenue " une école à bons citoyens" ou "un moule à bons électeurs".

On peut se poser la question de savoir au nom de quoi les "préjugés" imposés par l'éducation nationale à tous les français sont meilleurs que "les préjugés " des parents? Ceux des parents ont le mérite d'être différents et multiples ce qui me paraît garant de richesse et de liberté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kueny - dans Ecole
commenter cet article

commentaires

Articles Récents