Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

18 janvier 2006 3 18 /01 /janvier /2006 14:36
Extrait d'une interview du philosophe donnée à un journal suisse.
"– L’idée de vérité serait donc de retour?
– Oui, et c’est heureux! La liberté a besoin de l’idée de vérité. On ne connaît jamais toute la vérité; mais on ne peut être libre que «sous la norme de l’idée vraie donnée», comme dit Spinoza, ou possible, comme je préférerais dire. On perçoit depuis plusieurs années les limites de la sophistique et du nihilisme. On redécouvre que la première vertu d’un intellectuel (et l’une des principales vertus d’un être humain) est l’amour de la vérité."
" Le danger ne vient pas des gens qui croient en Dieu, mais  de ceux qui ne croient en rien".
(Suite sur le site de Damien Theillier: http://nicomaque.blogspot.com/)

Le bon sens finit toujours par triompher : la liberté est étroitement associée à la vérité. Il n'y a pas de liberté sans vérité, ni de vérité sans liberté. Le nihilisme est plus dangeureux que la croyance.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Max 23/01/2006 17:12

"il n'y a pas de liberté sans vérité, ni de vérité sans liberté"Alors pourquoi se mettre des oeillères en s'inventant des chimères paranormales et transcendantes pour refuser de voir le monde tel qu'il est."le nihilisme est plus dangereux que la croyance"je le pense aussi, penser que l'homme est un être privilégié par Dieu, parce qu'il l'a fabriqué en dernier par exemple. Le christianisme a le don de mettre l'homme au dessus de tout les autres êtres. Il est certes doté d'une conscience et d'une capacité à l'abstraction, mais il n'en reste pas moins une partie intégrante du règne animal. Comprendre ça, c'est s'éloigner du nihilisme.

Articles Récents