Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

12 décembre 2005 1 12 /12 /décembre /2005 20:22

Qui a tiré le premier?

" Le Daily Telegraph voit dans l'usage des méthodes non syllabiques "la plus grande catastrophe éducative des cinquante dernières années".

Il ajoute: "Le refus répété des professeurs de réintroduire la méthode syllabique, malgré les preuves aveuglantes de l'effondrement des capacités de lecture des élèves, représente la plus grande trahison éducative des vingt dernières années, réduisant les chances de quatre millions d'enfants pour toute leur vie."

"Le rapport [...] devrait mettre un point final à cet exemple choquant de la capacité de cette profession à s'obstiner dans l'erreur [l'expression utilisée par le journal signifie, littéralement, tête de cochon] et à entretenir ses propres illusions."

"Les responsables sont les membres de l'establishment éducatif: les professeurs de sciences de l'éducation, les instituts de formation des maîtres, les fonctionnaires du ministère de l'Education Nationale [...] et les syndicats d'enseignants."

http://www.telegraph.co.uk/news/main.jhtml?xml=/news/2005/12/02/nschool202.xml  "

Partager cet article

Repost 0
Published by Kueny - dans Ecole
commenter cet article

commentaires

Grégoire Kueny 15/12/2005 12:39

J'essaie de citer mes sources dans la mesure du possible. Mais je crois avoir trouvé ce texte sur un commentaire d'un blog, repris par une personne que je connais et qui n'a pas cité sa source hormis celle du Daily Telegraph.. C'est la raison pour laquelle je n'ai pas indiqué la source. Je serai plus vigilant à l'avenir.

Robert Marchenoir 15/12/2005 12:12

Je suis heureux de voir que vous reproduisez mot à mot un extrait de mon commentaire ainsi que ma traduction du Daily Telegraph sur le blog d'Emmanuel Davidenkoff.

Mais la prochaine fois, merci de citer vos sources...

http://education.blogs.liberation.fr/carnet/2005/12/quizz.html

Frédéric 12/12/2005 23:25

Pas tout a fait d'accord. C'est quand même pas normal que les ministres soient obligés de se méler de pédagogie. Il faut vraiment que la situation soit bloquée pour en arriver là. Je suis impressionné par l'incapacité des responsables de l'éducation nationale à se remettre en question.

scol_11 12/12/2005 23:06

Vous oubliez les principaux responsables : les ministres.

Ce sont toujours eux qui prennent les décisions au final.

Articles Récents