Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

30 novembre 2005 3 30 /11 /novembre /2005 14:55

L'idée d'avancer l'âge minimum pour commencer à apprendre un métier fait couler beaucoup d'encre. Il est évident que cette voie devrait être une voie d'excellence (comme l'est le compagnonnage). Elle ne devrait pas soulever trop d'oppositions pour des jeunes motivés désireux de travailler de leurs mains. Il est important que ces jeunes possèdent toutes les connaissances nécessaires pour mener leur vie de manière responsable. L'état actuel de l'école, qui se révèle incapable de structurer l'intelligence des élèves, est le principal obstacle. A 14 ans un élève, scolarisé dans une école efficace, devrait savoir lire, compter, raisonner et comprendre un texte. Cet élève pourrait commencer sans problème un apprentissage, tout en continuant, en alternance, à acquérir des connaissances théoriques (spécifiques et générales).

Le problème se pose pour les élèves en échec. Deux solutions s'offrent à nous. Les maintenir à l'école jusqu'à 16 ans , voire plus en sachant qu'ils s'ennuieront  et adoteront un comportement gênant pour les autres et eux-mêmes. L'autre solution consiste à leur permettre d'apprendre un métier, en évitant l'ennui (ils sont occupés) et les comportements nuisibles. Quant à ceux qui refusent de travailler manuellement et adoptent un comportement dangereux, il faut prévoir des structures spécifiques. Ces structures doivent être exigeantes vis à vis des jeunes et leur donner des repères, donc ne pas ressembler à des centres de loisirs ou de vacances.

Mais tout cela ne doit pas occulter le fait que l'éducation de la famille reste primordiale (rien ni personne ne peut remplacer les parents) et l'école doit se réformer pour être efficace.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kueny - dans Ecole
commenter cet article

commentaires

Articles Récents