Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

24 novembre 2005 4 24 /11 /novembre /2005 22:54

Je reviens sur la démission de Laurent Lafforgue et du couriel qu'il a fait parvenir à Monsieur Bruno Racine, Président du Haut Conseil de l'Education. Le président souhaitait faire appel  "...aux experts de l'Education nationale : Inspections générales et directions de l'administration centrale, en particulier direction de l'évaluation et de la prospective et direction de l'enseignement scolaire...".
Laurent Lafforgue s'insurge contre cet appel aux experts et écrit :
"....Pour moi, c'est exactement comme si nous étions un "Haut Conseil des Droits de l'Homme" et si nous envisagions de faire appel aux Khmers rouges pour constituer un groupe d'experts pour la promotion des Droits Humains...."

Je ne pense pas qu'il comparait les experts aux Khmers rouges, mais il voulait signifier le fait qu'on ne pouvait pas faire appel à des experts, qui ont leur part de responsabilité dans la situation catastrophique actuelle du système scolaire français. Tout le contenu de son courrier confirme cette hypothèse. Son constat est simple. Une idéologie contraire à la transmission des savoirs a inspiré et continue d'inspirer toutes les politiques scolaires. Les "experts" ont relayé cette idéologie. Laurent Lafforgue précise bien qu'il ne sait pas si tous ont relayé cette idéologie et reconnaît ne pas savoir "s'ils étaient de bonne foi ou bien s'ils ont délibérément organisé la destruction de l'Ecole." Il ajoute :  "...Tous ces gens n'ont aujourd'hui qu'un but: dégager  leur responsabilité et donc masquer par tous les moyens la réalité du désastre...."

Cela me fait penser à tous ceux en France qui ont soutenu les communistes et sont donc d'une certaine manière complices des horreurs perpétrées par les communistes. Beaucoup d'intellectuels savaient. Ils n'ont rien dit ou ont soutenu le régime. C'est je pense la raison principale au silence qui entoure les crimes du communisme. Ce n'est pas le cas pour le nazisme.

En disant cela je ne compare pas les experts à des communistes, bien qu'ils soient nombreux a avoir été séduits  par cette idéologie.

L'essentiel est de rompre avec l'idéologie catastrophique qui pèse sur l'enseignement en France? Et ce n'est bien évidemment pas avec ceux qui ont promu cette idéologie que nous allons changer les choses. Il faut des gens de bon sens et des praticiens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kueny - dans Ecole
commenter cet article

commentaires

Pascal 07/12/2005 22:16

Pour entendre ce qu'en pense Lafforgue lui-même : http://www.radionotredame.com/AOD-RND/gtemoin-Mon.ram

Articles Récents