Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

18 novembre 2005 5 18 /11 /novembre /2005 13:44

J'apprends par une dépêche AFP (du 18 novembre) que la liberté n'existe toujours pas en Chine. Ce pays communiste, continue à bafouer les libertés fondamentales. Pourquoi si peu de voix s'élèvent en France pour condamner ces faits? L'indignation sélective rend suspect ceux qui sont prompts à se mobiliser pour ne défendre que certaines atteintes aux libertés, soigneusement sélectionnées.

(Extraits de la dépêche.)  - Un prêtre et des séminaristes de l'Eglise clandestine arrêtés en Chine. -

 "Un prêtre et dix séminaristes de l'Eglise catholique clandestine ont été arrêtés dans le nord de la Chine , dans la province du Hebei, à quelques jours de la visite en Chine du président américain George Bush, a annoncé vendredi l'agence vaticane Asianews.
Ces arrestations, qui ont eu lieu le 12 novembre dans la ville de Xushui, sont le dernier épisode d'une série d'arrestations ou de tracasseries visant l'Eglise non officielle chinoise, selon l'agence de l'institut pontifical missionnaire à l'étranger spécialisée sur l'actualité religieuse en Asie.
La police a renvoyé chez eux six des dix séminaristes originaires d'une autre province après trois jours d'incarcération, tandis que le prêtre, Yang Jianvei et les quatre autres séminaristes étaient toujours retenus vendredi dans un lieu inconnu.
Le 8 novembre l'évêque de Zhengding, Mgr Jia Zhiguo, a été arrêté dans la même province du Hebei, et le 7 novembre deux de ses prêtres avaient été interpellés.
Des sources chinoises citées par Asianiews ont émis l'hypothèse que ces arrestations soient liées à la visite de George Bush, attendu à Pékin samedi. Traditionnellement, les autorités chinoises multiplient les pressions sur les catholiques de l'Eglise clandestine avant la visite de personnalités étrangères pour les dissuader d'entrer en contact avec les journalistes.
En commençant mercredi par le Japon une longue tournée en Asie, le président américain a appelé la Chine à se démocratiser, jugeant les progrès en matière de droits de l'homme et de liberté religieuse inséparables des progrès économiques.
La Chine compte deux Eglises catholiques, l'une officielle soumise à l'autorité du pouvoir politique qui en nomme les évêques, l'autre clandestine rattachée au Vatican...."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents