Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

15 novembre 2005 2 15 /11 /novembre /2005 00:00

Une réforme du gouvernement espagnol prévoit d'enlever certaines attributions aux écoles privées du pays (catholiques pour la plupart d'entre elles), et de ne plus reconnaître la religion comme matière à part entière. De nombreux manifestants se sont mobilisés pour s'opposer à ce projet. Ils ont rédigé un manifeste "Pour une éducation dans la liberté" qui rappelle les droits et libertés reconnus par la constitution espagnole. Ce manifeste met l'accent sur « le droit des parents de décider du type d'éducation qu'ils souhaitent pour leurs enfants ; le droit à la gratuité pour les années d'école obligatoires ; le droit des parents de choisir l'école de leur choix ; le droit pour les centres d'enseignement privé de recevoir des fonds publics ; le droit de créer et de diriger des centres éducatifs et, enfin, le droit de définir le caractère ou les orientations des centres ».  Il réaffirme le fait que " l'éducation est une responsabilité et un droit des parents et que l'Etat ne possède qu'une fonction subsidiaire ". Ils rappellent enfin que le rôle de l'etat consiste à " garantir la liberté des parents afin que ceux-ci puissent décider du type d'enseignement qu'ils souhaitent, sans autres limites que celles prévues par la Constitution ".

(1.524.000 manifestants selon le gouvernement autonome de Madrid et 407.000 selon le gouvernement.)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

juju 24/11/2005 18:33

la liberté, c'est quand même de pouvoir choisir de croire ou non, d'élever ses enfants dans la religion ou non. C'est ce que veut rétablir le gouvernement espagnol me semble-t-il. La religion ne se base que sur des superstitions irationelles, si l'école peut enseigner des légendes, elle doit le faire en tant que tel et non pas les prendre pour vérité absolue. Le but de l'école est de donner aux élève une capacité à réfléchir, pas de leur inculquer une idéologie.

juju 24/11/2005 18:32

la liberté, c'est quand même de pouvoir choisir de croire ou non, d'élever ses enfants dans la religion ou non. C'est ce que veut rétablir le gouvernement espagnol me semble-t-il. La religion ne se base que sur des superstitions irationelles, si l'école peut enseigner des légendes, elle doit le faire en tant que tel et non pas les prendre pour vérité absolue. Le but de l'école est de donner aux élève une capacité à réfléchir, pas de leur inculquer une idéologie.

Articles Récents